Watch Out of Office on our YouTube Channel

Soirée avec Philippe Malouin : Quand le design industriel flirte avec l’artisanal

Une autre soirée notable a eu lieu jeudi soir dernier, alors que l’hôtel W Montréal, Notable.ca, Uber et Umbra Shift le prolifique et talentueux designer international Philippe Malouin. Voici donc les faits marquants de cette conférence hautement créative et inspirante

C’est en grand nombre que les jeunes professionnels affluèrent – comptant parmi eux des personnalités connues – au chic et branché établissement du centre-ville.

Pour l’occasion, le restaurant Otto avait préparé un menu composé de petites bouchées, de tartare de bœuf et son croquant de fromage, tomates et bocconcini, tartelettes parfumées, arancini, d’un délice irréprochable, à la hauteur des attentent des gastronomes d’une ville culinaire comme Montreal.

pm

Les jeunes professionnels purent donc se délecter, cocktail à la main, faire un brin de cosette et de réseautage avant que le discours commence dans la chaleureuse salle de conférence à la touche design, selon la réputation de la chaîne hôtelière.

C’est un homme fort sympathique qui se présenta devant une salle comble de l’hôtel W Montreal. Commençant sur une note humoristique, c’est ainsi que Philippe Malouin poursuivit sa conférence sur son parcours, son processus créatif et son approche unique en design.

Il raconta d’abord ses débuts modestes lorsqu’il quitta Montreal pour aller poursuivre ses études à Paris, passant des grands espaces à un minuscule studio et atelier de travail, de 200pi2 carrés.

PM

Débuts modestes certes, mais glam, disons-le, puisque son premier projet en sol français était pour la maison de haute couture Hermès; une nuance loin d’être subtil avec ses projets locaux touchant les moteurs de Bombardier, nous dit-il. 

L’espace restreint de sa nouvelle réalité devint d’ailleurs la source première de ses inspirations. C’est ainsi qu’il créera la table gonflable ou la « Hanger Chair »,  cette dernière qui fut d’ailleurs son projet de graduation et qui vient d’être commercialisée cette année.

Cet expatrié qui vit maintenant à Londres dit apprécier cette ville pour son caractère créatif, car « si nous gardons les yeux grands ouverts, on y verra là-bas davantage que dans toute une vie », nous dit-il. Philippe nous dit qu’il puise aussi son inspiration dans ce qui l’entoure, dans les choses les plus banales du quotidien, qui passent habituellement plutôt inaperçues. Il aime rendre un matériel humble en un matériel noble, très bien démontré par sa lampe dont la base est constituée d’une brique.

pm

C’est à travers tout un processus d’expérimentations, d’essais, d’erreurs et d’énormément de patience, qu’il arrive à un résultat final de design, et non l’inverse. Il aime mixer les matériaux avec des moyens de production inappropriés, mélanger des procédés industriels à l’artisanat. Ceci est rendu possible aussi par le fait qu’on lui donne toujours carte blanche, ce qui constitue aussi son plus grand défi.

Dans ses plus grandes réalisations, on compte Blur, une série de « tableaux » réalisés par le mouvement et la lumière, à partir d’une collection sélectionnée de perles Swarovski reliées à un point central motorisé. Lorsque le moteur est activé, les perles deviennent abstraites créant des anneaux concentriques de lumière colorée.

pm

On retrouve aussi la Loop Installation une impressionnante confection architecturale à partir de palettes de bois recyclées, au bureau chef londonien de la publication Bloomberg.

En plus d’avoir remporté plusieurs prix, d’enseigner au Royal College Of Art, de pratiquer le design d’intérieur au sein de sa propre entreprise Post-Office, le portfolio diversifié de Philippe Malouin comprend d’innombrables objets uniques dont des tables, des tapis, des chaises, des lampes et des objets d’art ; que nous vous invitons à découvrir sur son site Web.

pm

 

 

Stephanie Bertrand